Un équipementier automobile allemand nommé Paragon,  plus spécialisé dans l’électronique, décide de créer une voiture. Et pour une nouvelle voiture, il faut une nouvelle marque. Voilà la naissance de la griffe ARTEGA.


Le directeur de cette société, un ancien directeur de Rolls-Royce, s’entoure des meilleurs pour réussir son projet. Et voilà comment un ex-designer d’Aston Martin, Henri Fisker, et un autre ancien designer, mais de chez Porsche cette fois, Hardy Essig sont ensemble à l’origine des lignes de la petite ARTEGA GT.

Après ca, il fallait un moteur… Et pour intégrer dans cette belle carrosserie ce V6 de 3.6 litres et de 300 chevaux d’origine Volkswagen, un ingénieur de BMW fera l’affaire.

Des performances époustouflantes avec un 0 à 100 Km/h en moins de 5s et une vitesse de pointe de 270 Km/h, il est clair que la boîte robotisée à double embrayage et le poids de moins de 1200 kilos l’aident à obtenir de tels résultats.

Un dernier point : sur les photos, vous en verrez une jaune avec un fil à la patte… C’est l’ARTEGA SE… et on dirait bien qu’elle n’a plus vraiment le même moteur 😉