Le salon de Genève a été un grand cru cette année, et c’est là-bas que Lamborghini a choisi de présenter la remplaçante de la Murcielago qui, après dix ans de service, prend une retraite bien méritée.
Voilà la Lamborghini Aventador LP 700-4, équipée d’un V12 de 700CV. Cette nouvelle voiture regorge d’innovations technologiques. La plus importante étant sans aucun doute son châssis monocoque entièrement en fibre de carbone. Ce qui lui permet de n’enregistrer qu’une tonne et demie sur la balance, ce qui donne un rapport poids-puissance de 2,25 kg par chevaux, pour la propulser de 0 à 100km/H en 2,9 secondes… Mais ce type de chrono veut-il encore dire quelque chose avec un tel véhicule.



Sa silhouette paraît d’un équilibre parfait avec des lignes tendues et des surfaces anguleuses qui rendent l’ensemble musclé et viril sans oublier un petit air de famille avec un avion furtif américain.


Est-ce encore une voiture ou une galerie technologique, son moteur apparent sous la verrière arrière, ses portières à ouverture verticale, que dire de l’arrière et de cette sortie d’échappement? L’ensemble ressemble plus à un cours sur les points de fuite et les perspectives qu’à une voiture. Le temps nous dira si elle marquera son époque comme la Countach, il y a maintenant quelques décennies.


La marque au taureau signe ici une nouvelle référence dans le monde des ultras sportives, ça ne fait aucun doute, mais est-elle aussi une nouvelle référence concernant le design automobile ? Je vous laisse en juger.